Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner article  desabonner article
Risques, pollutions et déchets

Information Acquéreurs / Locataires : Exposition au radon

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 11 août 2017

Très prochainement, un décret sur la radioprotection (dit "BSS"(1)) sera publié. Ce décret est actuellement en attente de son passage en Conseil d’État.

Concernant l’intégration du radon dans l’information acquéreurs locataires (IAL) et l’état des risques naturels, miniers et technologiques (ERNMT), les informations obligatoires sur le radon devront attendre la publication de l’arrêté d’application qui fixe le zonage réglementaire des communes en 3 zones à potentiel radon des sols.

Cet arrêté devrait être publié d’ici la fin de l’année.

Vous pouvez déjà consulter ce zonage radon en 3 zones sur le site de l’Institut de Radioprotection et de Sûreté Nucléaire (IRSN),
mais pour l’instant, il n’est pas réglementaire.

(1) BSS : Basic Safety Standards

QU’EST CE QUE LE RADON ?

Le radon est un gaz radioactif d’origine naturelle provenant de la désintégration du radium, lui-même issu de la désintégration de l’uranium contenu dans la croûte terrestre. Il est inodore et incolore. Le radon est présent partout à la surface de la Terre mais plus particulièrement dans les sous-sols granitiques et volcaniques.

Une exposition régulière durant de nombreuses années, à des concentrations excessives de radon accroît le risque de développer un cancer du poumon. Cet accroissement du risque est proportionnel au temps d’exposition et à sa concentration dans l’air respiré.

En cas d’exposition simultanée à la fumée de cigarette et au radon, le risque de développer un cancer du poumon est majoré.

Le département de la Guyane est concerné.

CONNAÎTRE LE RISQUE RADON DE SA COMMUNE
L’institut de radioprotection et de sûreté nucléaire (IRNS) a réalisé une cartographie du potentiel du radon.

Les communes sont classées en 3 catégories :
-* Les communes à potentiel radon de catégorie 1  : Ce sont celles sont localisées sur les formations géologiques présentant les teneurs en uranium les plus faibles. Ces formations correspondent notamment aux formations calcaires, sableuses et argileuses constitutives des grands bassins sédimentaires (bassin parisien, bassin aquitain) et à des formations volcaniques basaltiques (massif central, Polynésie française, Antilles…). 3 communes sont concernées en Guyane.

-* Les communes à potentiel radon de catégorie 2}}} : Ce sont celles qui sont localisées sur des formations géologiques présentant des teneurs en uranium faibles mais sur lesquelles des facteurs géologiques particuliers peuvent faciliter le transfert du radon vers les bâtiments. Aucune commune dans le département de la Guyane.

-* Les communes à potentiel radon de catégorie 3  : Ce sont celles qui, sur au moins une partie de leur superficie, présentent des formations géologiques dont les teneurs en uranium sont estimées plus élevées comparativement aux autres formations. Les formations concernées sont notamment celles constitutives de massifs granitiques (massif armoricain, massif central, Guyane française…), certaines formations volcaniques (massif central, Polynésie française, Mayotte…) mais également certains grés et schistes noirs. 19 communes sont concernées en Guyane.

En savoir + sur le potentiel de radon de sa commune.