Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner article  desabonner article
Milieux naturels et paysages

La Stratégie Nationale pour la Biodiversité : un engagement

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 19 mai 2014 (modifié le 25 juillet 2017)

C’est la concrétisation de l’engagement français au titre de la Convention sur la diversité biologique (Sommet de la Terre de Rio, 1992). Elle constitue également le volet "biodiversité" de la Stratégie nationale de développement durable (SNDD), et est placée sous le timbre du Premier ministre.

Après la première stratégie qui s’est terminée en 2010, la nouvelle SNB 2011-2020 vise à produire un engagement plus important des divers acteurs, à toutes les échelles territoriales, en métropole et en outre-mer, en vue d’atteindre les objectifs adoptés.
Elle a pour ambition de :

  • préserver et restaurer, renforcer et valoriser la biodiversité
  • en assurer un usage durable et équitable
  • réussir pour cela l’implication de tous et de tous les secteurs d’activités.

En effet, le fondement et l’originalité de la SNB 2011-2020 sont de mettre en place un cadre cohérent pour que tous les porteurs de projets publics et privés puissent contribuer à l’ambition sur une base volontaire, chacun à son niveau. La SNB vise à renforcer la capacité individuelle et collective à agir, aux différents niveaux territoriaux et dans tous les secteurs d’activités (eau, sols, mer, climat, énergie, agriculture, forêt, urbanisme, infrastructures, tourisme, industrie, commerce, éducation, recherche, santé, etc.).

Les objectifs en grand format (nouvelle fenêtre)
Les objectifs

La nouvelle SNB se décline en 20 objectifs, définis par 6 orientations stratégiques :

  • Susciter l’envie d’agir pour la biodiversité
  • Préserver le vivant et sa capacité à évoluer
  • Investir dans un bien commun, le capital écologique
  • Assurer un usage durable et équitable de la biodiversité
  • Assurer la cohérence des politiques et l’efficacité de l’action
  • Développer, partager et valoriser les connaissances.

Certains des objectifs sont spécifiques à l’outre-mer, comme "Faire de la biodiversité un moteur de développement et de coopération régionale en outre-mer".

L’animation de cette démarche est assurée par le ministère en charge de l’écologie. Les orientations générales sont débattues par un comité national intégrant des membres représentant les différentes composantes de la société.

Plus d’informations sur le site du ministère.


Télécharger :