Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner article  desabonner article
Eau, fleuves, littoral, police de l’eau

Lancement de l’Observatoire du Transport Fluvial sur le fleuve Maroni (OTFM)

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 2 février 2018

QU’EST-CE QU’UN OBSERVATOIRE DU TERRITOIRE ?
C’est un outil qui permet à une structure privée ou publique d’évaluer et d’orienter une politique grâce à un ensemble d’indicateurs mis à jours selon une périodicité définie. Il permet de suivre l’évolution d’un phénomène, d’un domaine ou d’une portion de territoire.

Dans le cas de l’OTFM, la DEAL de Guyane a engagé cette démarche, dans le but d’observer et d’évaluer le transport fluvial sur le fleuve Maroni.

POURQUOI UN OTFM ?
Le fleuve Maroni est depuis toujours le vecteur principal de déplacement des populations de l’ouest Guyanais. Le Maroni est particulièrement concerné par le transport fluvial, que ce soit à travers les flux dits transversaux avec le Surinam, ou par les flux dits longitudinaux, entre les communes et villages riverains. Le transport fluvial sur le Maroni connaît une expansion importante depuis des années. Cette augmentation, en liens étroits avec la croissance démographique de ce territoire, implique un accroissement des flux de personnes, de biens et de marchandises.

Dans le cadre de cet observatoire, l’amélioration continue des connaissances dans le domaine des mobilités voyageurs et des flux de marchandises, est un enjeu majeur pour le développement du Maroni et de la Guyane.

QUELS SONT LES OBJECTIFS DE L’OTFM ?
Les objectifs de cet observatoire sont les suivants :

  • Structurer et améliorer la connaissance générale du transport sur le Maroni.
  • Remédier à la difficulté d’accès et de partage des données disponibles sur le fleuve.
  • Collecter et partager des données pour aider la prise de décision.
  • Mieux connaître et améliorer les usages sur le fleuve et les conditions de fonctionnement actuel.
  • Mesurer les apports économiques et les coûts générés par les caractéristiques du fleuve.
  • Identifier les besoins structurels, organisationnels et réglementaires.
  • Aider au développement et à la sécurisation du transport fluvial.
  • Apporter une contribution à la création d’activités.
  • Renforcer le dialogue avec le Surinam concernant le Maroni (dimension internationale).

QUEL RÔLE POUR LA DEAL ET QUELS PARTENAIRES ?

La DEAL Guyane est à l’initiative de cette démarche d’observatoire du transport fluvial sur le Maroni.

Après une étude d’opportunité réalisée en 2014 en collaboration avec un bureau d’étude privé, le service Fleuves, Littoral, Aménagement et Gestion (FLAG) de la DEAL a présenté sa démarche et son calendrier lors de la réunion de lancement de l’OTFM le 20 décembre 2017 à Saint-Laurent-du-Maroni.

Les acteurs en lien avec le développement de ce territoire ont confirmé leur intérêt pour l’observatoire.

Actuellement, des entretiens individuels avec chaque partenaire potentiel identifié sont en cours de réalisation. Ils ont pour objectifs de bien définir les besoins, les attentes et les rôles de chacun dans cet observatoire.

CONTACTER L’OTFM :