Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner article  desabonner article
Milieux naturels et paysages

Les reptiles

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 28 octobre 2013 (modifié le 4 mars 2020)

Les reptiles sont très diversifiés en Guyane. On compte en effet 158 espèces terrestres dans la région.

Les caïmans

Quatre espèces de caïmans vivent en Guyane. Le plus gros est le caïman noir (Melanosuchus niger), qui peut mesurer jusqu’à 6 mètres de long.

Caïman noir / Biotope en grand format (nouvelle fenêtre)
Caïman noir / Biotope

Les marais de Kaw semblent abriter une des dernières populations viables au monde. Autrefois fortement chassé, sa protection – datant de 1986 - a permis une diminution de la pression sur cette espèce et, par là, le renouvellement des populations.

Une étude de l’association Kwata sur le suivi de la population de caïman noir sur la réserve naturelle de Kaw-Roura en 2002-2003.
La Fondation Biotope a réalisé une clé de détermination téléchargeable.
Clé des caimans de guyane (format pdf - 4.5 Mo - 02/03/2020)

Les serpents

Les serpents sont nombreux mais discrets. Beaucoup sont arboricoles, d’où le nom de « sperpent-liane » pour plusieurs d’entre eux mais d’autres vivent à terre, comme les dangereux grages. Certains serpents sont particulièrement bien connus du grand public comme le crotale ou serpent à sonnette (Crotalus dursius), qui vit dans les savanes, et l’anaconda (Eunectes murinus et Eunectes deschauenseei) qui se rencontre dans les cours d’eau et marais.

Quelques espèces seulement sont dangereuses en Guyane :

les serpents « corail » (6 espèces du genre Micrurus), fins et comportant des anneaux de couleur,

les grages, vivant à terre et territoriaux sont ceux que l’on rencontre le plus souvent,

le jacquot, vipère verte arboricole,

le serpent à sonnette, cité ci-dessus.

Boa canin / Biotope en grand format (nouvelle fenêtre)
Boa canin / Biotope

Une seule espèce de serpent est intégralement protégée : il s’agit du boa canin, dit aussi boa émeraude (Corallus caninus) dont la livrée rouge chez les juvéniles vire au vert par la suite.
La Fondation Biotope a réalisé une clé de détermination téléchargeable.
Clé des serpents de Guyane (format pdf - 2.7 Mo - 02/03/2020)

Les tortues terrestres

Charbonnière à pattes rouges / M. Poux - DEAL Guyane
Deux espèces de tortues terrestres sont présentes en Guyane : la tortue charbonnière à pattes rouges (Chelonoidis carbonaria) et la charbonnière à pattes jaunes (Chelonoidis denticulata). Leur transport et leur vente sont interdits, bien qu’elles soient souvent présentes dans les jardins.

Les tortues aquatiques

On dénombre neuf tortues d’eau douce en Guyane. Elles sont toutes interdites au commerce, et trois d’entre elles sont intégralement protégées :

la podocnémide de Cayenne (Podocnemis unifilis), à la tête tâchée de jaune,

la platémyde à tête orange (Platemys platycephala), dont la carapace est très applatie,

la matamata (Chelus fimbriata), qui semble tout droit sortie de la préhistoire avec sa carapace dentée, sa tête triangulaire, son cou pourvu d’excroissances et son nez très allongé lui permettant de respirer à la surface sans se faire remarquer.

Il est interdit de transporter, détenir ou détruire ces espèces sous peine de poursuites.

La Fondation Biotope a réalisé une clé de détermination téléchargeable.
Clé des tortues de Guyane (format pdf - 13.9 Mo - 02/03/2020)

Les lézards

Iguane vert / A. Anselin - DEAL GuyaneLes lézards de Guyane sont très divers en taille et forme. Le plus connu d’entre eux est l’iguane vert (Iguana iguana). Mesurant plus d’un mètre de long à l’âge adulte, l’iguane vert vit principalement dans les arbres dont les feuilles constituent sa principale source de nourriture.
La Société Herpétologique de France a réalisé une clé de détermination téléchargeable.
Les geckos de Guyane (format pdf - 6.2 Mo - 02/03/2020)