Envoyer à un ami  Imprimer la page (ouverture nouvelle fenêtre)  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner rubrique  desabonner rubrique
Connaissances et stratégies des territoires
 

Mobilité

 
 

Etude sur les usages et aménagements cyclables en Guyane

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 22 février 2019 (modifié le 1er avril 2019)

CONTEXTE DE L’ETUDE
La Guyane présente un potentiel important pour l’usage de la bicyclette. Elle se situe nationalement à des niveaux élevés de pratiques. Cela a été récemment confirmé par le recensement 2015 de l’INSEE, où la Guyane apparaît comme étant le deuxième département de France s’agissant de l’usage du vélo dans les trajets domicile-travail (5 % des actifs utilisent le plus souvent le vélo pour aller travailler). De plus, le territoire présente de forts enjeux de visibilité des déplacements des cyclistes et de leur sécurité sur la route, ceci d’autant plus qu’ils concernent une grande majorité de jeunes.

Paradoxalement, il n’existe en Guyane que peu de données sur ce mode de déplacement. Ce manque de connaissance freine la prise en compte du vélo dans les politiques publiques et les stratégies d’aménagement. C’est à ce titre que la DEAL a souhaité combler ce déficit par le lancement, en janvier 2018, d’une étude sur les « usages et les aménagements cyclables en Guyane  » dans les 3 agglomérations de Guyane (île de Cayenne, Kourou et Saint-Laurent du Maroni).
INDDIGO et ALTER, 2 bureaux d’études spécialisés dans le développement durable ont été sélectionnés.

METHODOLOGIE
Sur la méthode utilisée, des réunions de travail avec les différentes parties prenantes ont eu lieu en mars et en octobre dans les 3 agglomérations cibles (île de Cayenne, Kourou et Saint-Laurent-du-Maroni).
Elles ont permis aux acteurs en lien avec le vélo (collectivités, gendarmerie, associations, clubs sportifs, collèges et lycées, etc.) de prendre conscience de l’importance du vélo en Guyane et d’échanger sur les moyens à mettre en œuvre pour sécuriser et développer la pratique.

Des ateliers de travail ont impliqué les communes dans l’appréhension de leur territoire et ont fait émergé des des problématiques d’entretien et de sécurisation des pistes cyclables. Cette concertation a aussi permis de dégager, pour chaque territoire, les actions locales à mettre en œuvre pour le développement et la sécurisation de la pratique cyclable.

L’étude comprend 3 phases :

  • Une phase de connaissance de la pratique et de l’état des aménagements cyclables

Des comptages terrain ont permis d’avoir un premier aperçu des niveaux élevés de pratique. 13 points de comptages ont été organisés sur les 3 agglomérations étudiées.
Une enquête qualitative, avec plus de 750 réponses, a permis de qualifier les usages (fréquence, motifs, destinations) et de comprendre les motivations et les difficultés ressenties par les cyclistes.




Sur les aménagements cyclables, des cartographies du linéaire ont permis d’avoir une vision d’ensemble des réseaux. Un focus sur chaque territoire a été également proposé. Les discontinuités ont pu être mis en exergue notamment sur le réseau de l’Île de Cayenne. Une analyse de l’état des infrastructures cyclables a pu sensibiliser sur l’importance à accorder à leur entretien pour assurer plus de sécurité dans les déplacements à vélo. Des carences dans l’entretien (marquage, végétation, revêtement) et la signalisation ont été relevées. Il en ressort que seulement 28 % des aménagements sont de bonne qualité.
en grand format (nouvelle fenêtre)
en grand format (nouvelle fenêtre)

  • Une phase de préconisation aux collectivités

Lors des réunions d’échanges (ateliers) avec les communes, des plans d’actions adaptés à chaque territoires ont été proposés. Les acteurs ont ainsi pu définir les actions à mettre en œuvre en priorité sur chaque agglomération pour pouvoir accompagner pleinement la pratique cyclable. Il est ainsi apparu, outre l’importance de la qualité de l’infrastructure, que les services vélo (atelier de réparation, location, apprentissage) étaient un complément indispensable à une politique vélo aboutie.

en grand format (nouvelle fenêtre)
en grand format (nouvelle fenêtre)
  • Une phase de communication

Des affiches grand public sont proposées. Faisant suite à une large concertation, le thème de la sécurité a été jugé comme prioritaire. Ainsi deux affiches seront mises à disposition des acteurs pour sensibiliser les cyclistes mais aussi les automobilistes pour une pratique du vélo plus sécurisée.

Les rapports de l’étude sont disponibles en téléchargement sur le site internet DEAL et les données cartographiques sont disponibles sur le site Geoguyane.
Pour toute information sur cette étude, vous pouvez contacter : pce.deal-guyane@developpement-durable.gouv.fr


Télécharger :