Envoyer à un ami  Imprimer la page (ouverture nouvelle fenêtre)  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner rubrique  desabonner rubrique
Routes, sécurité, transports
 

Pont du Larivot

Description de l’ouvrage

Le pont du larivot est un VIPP (viaduc à poutres précontraintes par post-tension) a été mis en service en 1976. Construit par l’entreprise Dumez, il a fallu plus de 2 ans pour mettre en service ce dernier.
Ce viaduc est long de 1225 mètres et se compose de 35 travées de 35 mètres d’entr’axe entre appui. La portée de chaque travée est de 33,80 mètres. Ces dernières sont attelées par 5.
Il supporte une chaussée de 7 mètres et deux trottoirs d’un mètre. Le hourdis se compose de prédalles participantes d’épaisseur 12 cm surmontées d’un hourdis en béton armé d’épaisseur 10 cm coulé en place.
Chaque travée est constituée de trois poutres préfabriquées entretoisées sur appui et précontraintes par post-tension. Les deux poutres de rives possèdent 12 câbles de précontraintes de type STUP (12Φ8). La poutre centrale est précontrainte par 14 câbles du même type.
L’ouvrage possède 34 piles. Chaque pile est composée d’un chevêtre massif parallélépipédique (9mx3,8mx2m) bétonné dans des coffrages perdus reposant sur 6 ou 8 pieux. Ces pieux sont des tubes métalliques de diamètre 660 mm, d’épaisseur 9 mm et sont inclinés d’un quart. Ils sont remplis de béton et armés jusqu’à 2 mètres sous le zéro hydrographique. Seuls, les chevêtres des piles 7 à 9 reposent sur 8 pieux.
Les deux appuis d’extrémités (culées) sont des chevêtres béton armés fondés sur 24 pieux battus HEB 300.

Depuis sa construction, le nombre de véhicules l’empruntant n’a cessé de croitre. On peut estimer que plus de 100 000 000 millions de véhicules ont déjà emprunté ce pont.