Logo préfècture région
DEAL GUYANE
Direction de l’Environnement, de l’Aménagement et du Logement

Travaux de confortement

publié le 18 février 2014

Introduction

15 000 automobilistes franchissent chaque jour le pont de la rivière de Cayenne pour aller travailler ou pour se déplacer et de nombreux pécheurs s’y installent.

Suite à la fermeture de l’ouvrage en Novembre 2009, la décision a été prise de conforter l’ouvrage afin de rallonger de 30 ans sa durée de vie.

Les meilleurs spécialistes du ministère de l’environnement du développement durable des transport et du logement ont été mobilisés pour mener les études nécessaires et imaginer un processus de renforcement de l’ouvrage. Ainsi le SETRA (service d’étude technique sur les transports, les routes et leurs aménagements), le CETMEF (centre d’études techniques maritimes et fluviales) et le CETE Normandie centre ont apporté leur compétence à la DEAL pour la mise au point des appel d’offres.

Entre 2011 et 2012, des premiers travaux ont consisté à équiper les 156 pieux accessibles de l’ouvrage de coquilles métalliques.
Ces premiers travaux ont permis de sécuriser les fondations de l’ouvrage.

A l’automne 2012, un nouvel appel d’offre a été lancé afin de renforcer le tablier en béton du pont.

Le titulaire du marché est le groupement d’entreprise Freyssinet - COGIT. Le marché de travaux a été conclu pour un montant de 5 M€. L’ensemble des travaux est financé par le ministère de l’écologie, du développement durable et de l’énergie.

La période de préparation des travaux s’est déroulé de Mars à Aout 2013 et les travaux ont débuté en Septembre 2013 avec la mise en place des installations de chantier.

1. Durée du chantier :

L’opération se déroule en quatre phases :

L’aménagement de l’accès sous le pont en rive droite coté Cayenne en désenvasant le dessous de l’ouvrage et l’installation de chantier, des plateformes flottantes, des dispositifs d’accès aux chevêtres et du matériel spécial. (fin au mois d’Octobre 2013)

la réparation des éléments de béton abimé (fin prévue au mois de Mai 2014)

la réalisation du vérinage de la pile 13 (prévue fin Mars 2014)

le remplacement des joints de chaussées (En Mars 2014 et durant la nuit)

La plus grande partie des travaux sera réalisée en prenant en compte les courants et marées. Les accès sous l’ouvrage sont en effet contraints par les différentes hauteurs de marées, la durée de la période d’exécution est donc relativement importante.

2. Trafic routier :

L’ensemble des travaux de réparation de béton seront réalisés à l’aide de plateforme flottantes accrochées à l’ouvrage.
La réalisation des travaux de réparation de béton se fait sans aucune gène à la circulation des véhicules sur le pont.

Néanmoins, afin de soulever le tablier pour réparer sous les appuis, trois micro-coupures de 15 minutes de 2H à 2H15 du matin auront lieu aux mois de Janvier, Février et Mars 2014.

En ce qui concerne le remplacement des joints de chaussées, les travaux auront lieu sous alternats de circulation durant la nuit.

Enfin une fermeture d’une journée sera nécessaire afin de réaliser le soulèvement de la pile 13. Cette fermeture est prévue un dimanche entre fin Mars et début Avril. Une déviation sera mise en place par la RD5.

3. Consistance des travaux :

1. Aménagement des accès sous l’ouvrage

Afin de ne pas gêner la circulation, la DEAL a exigé dans son appel d’offres que les travaux ne devront pas contraindre l’exploitation de l’ouvrage.

L’entreprise a donc mis au point un système de passerelle à la fois flottante et à la fois fixée à l’ouvrage lui permettant de travailler sous le tablier sans aucune gène à la circulation.


Plateforme de circulation entre les poutres

Plateforme de travail flottante

D’autre part, le pont est situé dans une zone soumise à marée et la rive droite de ce dernier est envasée. Afin de pouvoir réaliser les travaux sur cette rive droite, il est donc nécessaire de désenvaser. Une pelle sur chenille et flotteur a permis d’évacuer la vase présente afin de pouvoir y mettre en place les passerelles flottantes.

Désenvasement de la rive droite coté Cayenne
Désenvasement de la rive droite côté Cayenne (2)

2. Réparation des bétons

Du fait de sa faible distance par rapport à l’eau salée de la rivière de Cayenne, le béton de l’ouvrage a vieilli de manière anticipée et il a commencé à se fissurer du fait de la corrosion des armatures d’acier contenues dans le béton armé.

L’objectif des travaux est de réparer ces structures en béton armé et de les protéger d’une future corrosion par la mise en place d’une protection cathodique et d’un revêtement spécial qui permettra d’empêcher la pénétration des sels dans le béton.

Les réparations de béton se déroule en deux phases :

Nettoyage des bétons usagées, passivation des aciers et ajout éventuel de nouveaux aciers.

Coulage ou projection de nouveau béton fibré

Schéma de principe de réparation de béton
Projection de béton
Remplacement des aciers

3. Mise sous protection cathodique

Afin de garantir la bonne tenue dans le temps des réparations de béton, et afin d’éviter toutes nouvelles dégradations des bétons un système de protection cathodique des armatures de bétons armée sera mis en place.

Comme pour protéger les coques de bateaux, des petites anodes en zinc seront insérées dans le béton du tablier afin que ces dernières subissent la corrosion plutôt que les armatures.

Traçage et implantation des anodes
Mise en place des anodes