Logo préfècture région
DEAL GUYANE
Direction de l’Environnement, de l’Aménagement et du Logement
 

Les outils de bioindication

La bioindication désigne « la capacité d’organismes ou d’un ensemble d’organismes à révéler par leur présence, leur absence ou leur comportement démographique les caractéristiques et l’évolution d’un milieu » (Blandin, 1986).

Les communautés aquatiques servent aujourd’hui d’indicateurs pour évaluer la qualité biologique des cours d’eau, notamment dans le cadre de l’application de la Directive Cadre sur l’eau (DCE). En effet, celle-ci prévoit l’utilisation de plusieurs groupes faunistiques et floristiques à inventorier selon une fréquence et des protocoles standardisés. L’analyse de ces inventaires donne ensuite lieu à une note, un indice, permettant de qualifier la qualité du cours d’eau.

Cependant, ces outils ne sont pas adaptés au milieu tropical. Leur application est très difficile en Guyane, d’où l’émergence récente de nouveaux indicateurs prenant en compte la diversité locale grâce à des méthodes d’inventaire et d’évaluation appropriées.

Les poissons

L’utilisation des peuplements de poissons pour mesurer la qualité des milieux aquatiques est ancienne. Ils possèdent plusieurs avantages :

  • ils sont présents dans presque tous les milieux aquatiques ;
  • leur taxonomie et leur écologie sont mieux connues que chez les autres groupes biologiques aquatiques
  • ils occupent tous les niveaux trophiques et tous les habitats ;
  • le grand public leur attribue une valeur esthétique et patrimoniale.
Tri des poissons récoltés / DEAL Guyane en grand format (nouvelle fenêtre)
Tri des poissons récoltés / DEAL Guyane

Ainsi, un programme de recherche « Qualité des Eaux de Surface » (QUES) mené par l’IRD et la DEAL a été engagé et a conduit à la consolidation d’un « indice poisson » en 2010, indice précédemment mis en œuvre par l’IRD. Cet indice permet d’évaluer la qualité des milieux en donnant une note aux stations de pêche. Des stations de référence ont ainsi été comparées à des stations perturbées afin de définir quelles sont les métriques importantes pour l’indice. Des notes allant de 1 à 5 sont attribuées aux stations à évaluer, 1 étant une station en très mauvais état et 5 une station en très bon état.
Cet indicateur nécessite encore quelques années d’utilisation pour le rendre plus robuste en l’enrichissant de nouveaux jeux de données.

Télécharger le rapport "Qualité des Eaux Continentales de Surface en Guyane" - partie Poissons (format pdf - 4.6 Mo - 05/02/2018)

Les macro-invertébrés aquatiques

Les macro-invertébrés d’eau douce sont depuis longtemps utilisés comme indicateurs de la qualité des cours d’eau. Ils présentent eux-aussi leurs propres avantages :

  • d’une biodiversité systématique importante, ils colonisent une grande variété d’habitats et de microhabitats
  • étant très diversifiés, ils sont sensibles à des perturbations très différentes
  • leur mobilité réduite les exposent fortement aux activités humaines
  • leur cycle de vie (de l’ordre de quelques mois) intègre une réponse à une perturbation à une autre échelle de temps que les poissons et diatomées, les deux autres bioindicateurs couramment utilisés.
Invertébrés aquatiques : larves de Cordulidae (libellules) / Hydreco

Deux indices biologiques basés sur les macro-invertébrés sont utilisés en Guyane. Le SMEG (Score Moyen des Ephéméroptères Guyanais) se base sur la présence ou l’absence d’éphéméroptères indicateurs de qualité ou au contraire de pollution. Le GAINi (Guyane Aquatic INvertebrates index) est un indice multimétrique créé en 2010 dans le cadre du programme QUES (cf. indice poisson ci-dessus) prenant en compte l’ensemble de la communauté d’invertébrés aquatiques.

Comme pour l’indice poisson, ces indices nécessitent encore des années de plus en termes de jeu de données afin de les rendre plus robustes.

Télécharger le rapport "Qualité des Eaux Continentales de Surface en Guyane" - partie Invertébrés aquatiques (format pdf - 3.6 Mo - 05/02/2018) .

Les diatomées

Les diatomées sont des microalgues unicelullaires présentes dans tous les milieux aquatiques. Les diatomées benthiques des cours d’eau sont l’un des maillons biologiques-clés identifiés par l’Union Européenne pour diagnostiquer l’état écologique des cours d’eau dans tous les États-Membres. Elles sont sensibles aux caractéristiques physico-chimiques plus qu’aux habitats dans lequels elles se trouvent, contrairement aux autres taxons utilisés dans la bioindication.

Au niveau du territoire français métropolitain, l’antériorité de la connaissance écologique des espèces, la constitution de référentiels de données importants et la mise au point d’indices diatomiques désormais bien calés permettent de définir et d’évaluer ce bon état écologique

Diatomées / Asconit /IRSTEA

En revanche, la situation est beaucoup plus complexe dans les DOM en termes de connaissance taxonomique et hydro-écologique, ainsi que pour la mise au point d’outils de diagnostic pertinents dans le contexte biogéographique local. En effet, du fait de l’isolement géographique et du climat, la flore des diatomées est méconnue et encore trop peu suivie pour que les indices diatomiques mis en place en Europe continentale puissent y être utilisés de manière optimale.

De nombreuses avancées ont cependant eu lieu suites à diverses interventions de l’IRSTEA sur le territoire guyanais ainsi qu’à des travaux d’Asconit dans le cadre de la DCE qui ont notamment permis des avancées taxonomiques. Des indicateurs ont été proposés, inspirés des indicateurs métropolitains (comme par exemple l’indice de polluosensibilité ou l’indice diatomique générique) mais ceux-ci restent encore peu robustes pour la Guyane.

Télécharger le rapport "Qualité des Eaux Continentales de Surface en Guyane" - partie Diatomées (format pdf - 4.9 Mo - 05/02/2018) .

Un projet de recherche mené par l’IRSTEA sous maîtrise d’ouvrage d’Agence Française pour la biodiversité (AFB) va être amorcé en 2017 afin de développer un indicateur adapté à la flore diatomique guyanaise.

Télécharger le rapport complet Définition d’indices biologiques en vue de l’évaluation de la qualité écologique des eaux continentales de Guyane

Des guides techniques pour l’utilisation de chaque indicateur dans le cadre de la mise en place des protocoles d’échantillonnage et d’évaluation de la qualité écologique des eaux continentales (DCE) sont en cours d’édition par l’AFB.