Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner article  desabonner article
Transport / Mobilité

Etude vélo, acte 2

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 30 mars 2018 (modifié le 10 avril 2018)

La Guyane présente un potentiel important pour l’usage de la bicyclette. Elle se situe nationalement à des niveaux élevés de pratiques. Cela a été récemment confirmé par le recensement 2015 de l’INSEE où la Guyane apparaît comme étant le deuxième département de France s’agissant de l’usage du vélo dans les trajets domicile-travail (5 % des actifs utilisent le plus souvent le vélo pour aller travailler). De plus, le territoire présente de forts enjeux de visibilité des déplacements des cyclistes et de leur sécurité sur la route, ceci d’autant plus qu’ils concernent une grande majorité d’enfants.

Paradoxalement il n’existe en Guyane que peu de données sur ce moyen de déplacement. Ce manque de connaissance freine la prise en compte du vélo dans les politiques publiques et les stratégies d’aménagement. C’est à ce titre que la DEAL a souhaité combler ce déficit par le lancement, en janvier 2018, d’une étude sur les « usages et les aménagements cyclables en Guyane  » dans les 3 agglomérations de Guyane (île de Cayenne, Kourou et Saint-Laurent du Maroni).
INDDIGO et ALTER, 2 bureaux d’études spécialisés dans le développement durable ont été sélectionnés.

L’étude comprend les 3 objectifs suivants
 :

Des réunions de lancement ont eu lieu fin mars dans les 3 agglomérations cibles (île de Cayenne, Kourou et Saint-Laurent-du-Maroni).
Elles ont permis aux acteurs en lien avec le vélo (mairies, gendarmerie, associations, clubs sportifs, collèges et lycées, etc.) de prendre conscience de l’importance du vélo en Guyane et d’échanger sur les moyens à mettre en œuvre pour sécuriser et développer la pratique.

Pendant une semaine (fin mars), des comptages de vélos ont été effectués sur les commune de Cayenne, Matoury, Rémire-Montjoly, Kourou et Saint-Laurent-du-Maroni. D’autres auront lieu en saison des pluies. Un questionnaire est également administré in situ afin de recueillir des données plus qualitatives.

Tous les cyclistes circulant dans ces 3 agglomérations sont également invités à le remplir en ligne, ici

Merci par avance pour votre participation et pour sa diffusion