Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner article  desabonner article
Milieux naturels et paysages

Le Plan National d’Actions en faveur des tortues marines en Guyane

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 1er octobre 2014 (modifié le 19 mars 2018)

Cinq des sept espèces de tortues marines existantes au monde sont présentes sur le littoral de la région des Guyanes et plus généralement du Plateau Guyano-brésilien : les tortues luth (Dermochelys coriacea), olivâtre (Lepidochelys olivacea), verte (Chelonia mydas), imbriquée (Eretmochelys imbricata) et caouane (Caretta caretta).

Elles sont inscrites sur la liste rouge de ’UICN (Union Internationale pour la Conservation de la Nature) comme espèces menacées ou gravement menacées d’extinction.

Les premiers suivis menés dans les années 70 ont montré que la Guyane possède certains des sites de ponte les plus importants au monde pour les tortues marines et notamment pour la tortue luth. Cette responsabilité internationale, alliée à une réduction des populations de tortues marines observée dans les années 80 à l’échelle mondiale, a conduit à renforcer les actions de suivi de ces espèces en Guyane, notamment par la mise en place d’un des plus ambitieux programmes de marquage à long terme de la tortue luth.

Tous ces efforts de suivi entrepris depuis des années, alliés à un travail important de collaboration et de concertation entre l’ensemble des acteurs locaux, ont abouti à la mise en place en 2007 d’un Plan de Restauration des Tortues Marines en Guyane (PRTM), établi pour une durée de 5 ans et visant à la conservation des trois espèces nidifiant régulièrement dans ce département d’Outre-mer à savoir : la tortue luth (Dermochelys coriacea), la tortue olivâtre (Lepidochelys olivacea) et la tortue verte (Chelonia mydas).

Tortue verte / DEAL GuyaneValidé en 2007 par le Conseil National de Protection de la Nature, le PRTM de Guyane était coordonné depuis 2008 par le WWF (Fonds Mondial pour la Nature) et l’Office National de la Chasse et de la Faune Sauvage (ONCFS), sous pilotage de la Direction de l’Environnement, de l’Aménagement et du Logement (DEAL). Le PRTM avait pour objectif global d’améliorer l’état de conservation des tortues marines en Guyane au travers de 3 objectifs principaux, eux-mêmes déclinés en objectifs opérationnels (évaluer et réduire l’importance des captures et mortalités de tortues marines dans la pêcherie guyanaise, réduire les mortalités anthropiques de tortues marines en Guyane, consolider le suivi démographique en Guyane…).

En 2012, au terme des 5 ans de mise en œuvre du PRTM, une évaluation du plan d’actions a été conduite afin d’analyser sa pertinence, son efficacité et déterminer les orientations d’un second plan d’actions.

Début 2013, la DEAL a donc lancé un appel d’offre pour élaborer et mettre en œuvre un nouveau Plan d’Actions en faveur des tortues marines en Guyane, sur une durée de 10 ans. En mai 2013, le lancement de ce nouveau plan a été officialisé par l’opérateur retenu, l’ONCFS, en présence de l’ensemble des acteurs et des partenaires.

Acteurs et partenaires du PNA tortues marines Guyane
--- Les producteurs de données --- --- Les partenaires du PNA ---
- KWATA

- CNRS

- WWF

- Parc Naturel Régional de Guyane

- ONCFS

- Sepanguy

- Kulalasi

- Conseil Régional

- Conseil Général

- CACL

- Communes du littoral

- Autorités coutumières

- Réserves naturelles

- Sécurité civile

- CRPMEM

- …

Après 12 mois d’un travail important de concertation et de réflexion, réunissant près d’une trentaine de partenaires au travers de multiples groupes de travail et réunions, le Plan National d’Actions en faveur des tortues marines en Guyane 2014-2023 a été validé à l’unanimité par le Conseil National de la Protection de la Nature (CNPN) à Paris le 16 septembre 2014. Constitué de 96 fiches actions définissant et priorisant les actions à mettre en œuvre pour la conservation des tortues marines en Guyane pour les 10 ans à venir, ce PNA a pour objectifs de réduire les menaces pesant sur les tortues marines, d’améliorer l’état des connaissances, de conforter la coopération transfrontalière et de développer les actions d’éducation à l’environnement et d’écotourisme.

Pour des informations supplémentaires, vous pouvez consulter le site internet du réseau tortues marines de Guyane.


Télécharger :