Haut de page

Logo préfècture région
DEAL GUYANE
<p>Direction de l'Environnement, de l'Aménagement et du Logement</p>

 Envoyer à un ami  Imprimer la page (ouverture nouvelle fenêtre)  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner rubrique  desabonner rubrique
Routes, sécurité, transports

Contenu

 

Sécurité routière

 
 
Le site de la Sécurité Routière
  • L’expérimentation des voitures-radar conduites, sous le contrôle de l’État, par des opérateurs privés démarre vendredi 24 février

    Vendredi débutera en Normandie l’expérimentation qui permettra, au 1<sup>er</sup> septembre prochain, que la conduite des voitures-radar lancées en 2013 soit confiée à des prestataires privés.Ce test de plusieurs mois est destiné à permettre l’homologation du nouveau système et ne donnera lieu à aucune contravention. La première voiture-radar conduite par un opérateur privé est programmée pour septembre 2017 en Normandie. Le dispositif d’externalisation sera ensuite progressivement étendu aux autres régions. Ce seront dès lors des entreprises qui fourniront des chauffeurs pour conduire, sous étroit contrôle de l’État, ces véhicules banalisés, comme décidé par le Comité interministériel de la sécurité routière du 2 octobre 2015 (mesure n°2) et dans les conditions précisées par le ministre de l’Intérieur, Bruno LE ROUX, le 8 janvier dernier lors du Conseil national de la sécurité routière (CNSR).

  • Bruno Le Roux, ministre de l’Intérieur, a présenté L’annonce un court-métrage diffusé dans près d’un millier de salles de cinéma.

    Afin d'incarner l’onde de choc d’un accident sur les proches des victimes, la Sécurité routière a choisi le réalisme. Elle a confié à Jean-Xavier de LESTRADE (réalisateur de documentaires, primé aux Oscars pour Un coupable idéal) la réalisation d'un court-métrage sur les gendarmes chargés d'annoncer aux familles le décès d'un de leur proche dans un accident de la route. Un instant très précis, particulièrement sensible et douloureux. « Nous sommes les messagers de l’horreur » dira l’un d’entre eux, « à cet instant, même si dehors il fait un soleil extrême, il fait tout noir, ça s’arrête. Tout s’arrête » témoigne une personne interrogée. C'est la première fois en France que le thème de l'annonce aux familles fait l’objet d’un film. Pour ce faire, quatre gendarmes appartenant à des brigades d'Île-de-France ont été interviewés sur leur lieu de travail par le réalisateur. Un court-métrage documentaire de 5 minutes a été tiré de ces interviews. Ils y racontent d’abord le déni des familles « C’est pas possible, c’est pas lui. Non. Non, non, non il vient de m’appeler... » puis « les hurlements, les pleurs, les cris » des familles déchirées. Des scènes toujours présentes dans leurs mémoires. L’annonce s’inscrit dans une communication plus large visant à faire prendre conscience de l’impact de la mortalité routière sur la vie des personnes, bien au-delà de l’accident lui-même.

  • Le ministère de l’Economie et des Finances s’engage dans une action exemplaire en faveur de la sécurité routière

    Vendredi 10 février, Laurent de Jekhowsky, Secrétaire général du ministère de l'Economie et des Finances, a signé à Bercy, en présence d'Emmanuel Barbe, Délégué interministériel à la Sécurité routière, la charte « Engagements du ministère de l'Economie et des Finances en faveur de la sécurité routière ».

  • Bilan contrasté sur les routes en janvier 2017 : moins d’accidents, moins de blessés mais plus de décès
    <p class=" text-justify">Selon l'Observatoire national interministériel de la sécurité routière (ONISR), 257 personnes ont perdu la vie sur les routes de France métropolitaine en janvier 2017, contre  236 en janvier 2016, soit une augmentation de 8,9%. Cela porte donc à 3 490 le nombre de décès sur les routes au cours des douze derniers mois (+1,6%).

  • 8 entreprises s’engagent pour une route plus sûre dans la Vienne

    Stanislas Alfonsi, directeur de cabinet de la préfète de la Vienne, accueillait vendredi 3 février Emmanuel Barbe, délégué interministériel à la sécurité routière, venu rencontrer dans les locaux d'Enedis à Poitiers les chefs d'entreprise du département signataires de l'Appel national des entreprises en faveur de la sécurité routière. Ces entreprises, au nombre de 8, Enedis, SOREGIES, SRD, La Poste, La Mutuelle de Poitiers Assurances, VITALIS, KEOLIS Chatellerault et AUCHAN Poitiers, ont souhaité rejoindre cet appel car nombre de leurs salariés sont amenés à se déplacer très souvent dans le cadre de leur activité professionnelle. À l’initiative d’Enedis, des ateliers de sensibilisation aux dangers de la route ont été proposés aux salariés. Ces ateliers portaient sur les risques liés à l'alcool, les dangers du téléphone au volant et sur le port de la ceinture. « Chacun est responsable de sa sécurité au volant », estime Gilles Rollet, directeur d'Enedis à Poitiers. Le délégué a ensuite rendu visite aux forces de l'ordre à Fontaine-le-Comte. Emmanuel Barbe a clôturé son déplacement en se déplaçant au centre de formation du Service départemental d'incendie et de secours de la Vienne (SDIS 86) où un exercice de désincarcération d’une victime de la route a été présenté.

 
 

Pied de page

Site mis à jour le 22 février 2017
Plan du siteIndex du siteNous contacterMentions Légales | Authentification | Flux RSS