Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner article  desabonner article
Milieux naturels et paysages

La réserve biologique intégrale de Lucifer / Dékou-Dékou

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 31 mars 2015 (modifié le 28 août 2017)

La RBI de Lucifer / Dékou-Dékou est la première réserve biologique intégrale de Guyane, mais également la plus grande réserve biologique de France.

© Olivier Brunaux / ONF - Vue aérienne sur le plateau tabulaire de Lucifer

La RBI de Lucifer / Dékou-Dékou, d’une surface de 64373 ha, est classée par un arrêté ministériel portant sur la création de la réserve en date du 27 juillet 2012. Elle est composée de deux zones de protection, l’une au Nord englobant le massif de Lucifer et son plateau tabulaire à plus de 500m d’altitude et l’autre au Sud englobant le massif de Dékou-Dékou qui culmine à 567m. Ces deux zones ont fait l’objet d’un inventaire au titre des Zones Naturelles d’Intérêt Ecologique, Faunistique et Floristique de type 1 [1] [2] et de type 2 [3].

La réserve présente des forêts submontagnardes riches en mousse et en épiphytes, des forêts de haute futaie (avec des arbres de gros diamètre) et des forêts sur affleurement de cuirasse sommitale. L’isolement de ce massif par rapport aux autres montagnes a été un facteur favorable à la spéciation (théorie des refuges) et lui confère un taux d’endémisme important. L’acquisition de données sur la répartition de la faune et de la flore de ces massifs permet d’optimiser leur gestion.

A ce jour, près de 199 espèces d’oiseaux sont représentées sur le plateau de Lucifer avec des espèces submontagnardes et endémiques telles que l’Oxynrhynque huppé et le Tyrammeau nain. On retrouve également 39 espèces de chauves-souris, 21 espèces de serpent dont l’Umbrivaga pygmae (nouvelle espèce recensée), 39 espèces d’amphibiens et 1005 espèces de plantes. Des éléments plus détaillés sont disponibles sur le site de l’ONF.

D’anciennes zones d’exploitation aurifère sont en cours de cicatrisation. Les limites de la réserve sont en dehors des zones d’exploitation minière définies dans le Schéma Départemental d’Orientation Minière (SDOM) mis en place le 30 décembre 2011.

La Réserve Biologique Intégrale est gérée par l’Office National des Forêts.

Pour plus d’informations sur les différents types d’espaces protégés, vous pouvez consulter le guide du Comité français de l’Union Internationale pour la Conservation de la Nature dans le lien ci-dessous : Guide des espaces protégés