Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner article  desabonner article
Routes, sécurité, transports

Projet d’aménagement de la RN1 entre l’échangeur de Balata et le carrefour avec la RD51

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 20 septembre 2017 (modifié le 22 septembre 2017)

La Route Nationale 1 (RN1) relie l’île de Cayenne à Saint-Laurent-du-Maroni en desservant toute la côte guyanaise et en particulier Kourou.

A son origine Est, la route traverse l’agglomération de Cayenne. Cette section de la RN1 concentre de nombreuses fonctions, essentielles pour le développement de la Guyane et de sa principale agglomération. Le dynamisme démographique de l’agglomération de Cayenne entraîne un fort développement de son urbanisation sur des communes de plus en plus éloignées. Ce développement génère une forte augmentation des besoins en déplacement.

L’aménagement a ainsi pour objectif de donner des caractéristiques à la RN1 qui lui permettent de remplir toutes ses fonctions avec un niveau de service satisfaisant tout en assurant la sécurité des usagers et des riverains.

en grand format (nouvelle fenêtre)


Caractéristiques principales

Le projet d’aménagement de la RN1 entre l’échangeur de Balata et la RD51 (12 km) consiste à aménager sur place la RN1 à 2 x 2 voies, il inclut la construction d’un nouveau pont en doublement du pont du Larivot, l’aménagement de carrefours, et la réalisation d’une voie verte le long de la RN1 afin d’assurer la circulation des piétons et cyclistes en toute sécurité.

L’estimation du coût du projet est, en l’état actuel des études, de 250 millions d’euros toutes taxes comprises, dont 100 millions pour le nouveau pont sur la rivière Cayenne.

Décision concernant la saisine de la Commission Nationale du Débat Public
Le projet d’aménagement de la RN1 entre Balata et la RD51 est encadré par les articles L121-8-II du code de l’environnement, imposant à tout projet d’aménagement estimé entre 150 et 300 millions d’euros d’être rendu public.

Étant donné le contexte du projet et la concertation préalable qui sera menée au cours du quatrième trimestre 2017, la maîtrise d’ouvrage a décidé, en conformité avec le code de l’environnement, de ne pas saisir la Commission Nationale du Débat Public (CNDP).

La CNDP peut néanmoins être saisie par des tiers identifiés par le code de l’environnement :

  • dix mille ressortissants majeurs de l’Union européenne résidant en France,
  • dix parlementaires,
  • un conseil régional, un conseil général, un conseil municipal ou un établissement public de coopération intercommunale ayant une compétence en matière d’aménagement de l’espace, territorialement intéressés
  • une association agréée au niveau national en application de l’article L. 141-1 du code de l’environnement.

Cette saisine, accompagnée des motivations de la demande, doit intervenir dans un délai de deux mois à compter de la date de la publication par voie de presse locale et nationale. Elle peut aboutir, dans le cas présent, à trois types de décision de la part de la CNDP :

  • l’organisation d’un débat public,
  • la nomination d’un garant pour superviser la concertation,
  • la validation des modalités de concertation proposées par le maître d’ouvrage.

Modalités envisagées de concertation
Le projet de l’aménagement de la RN1 entre Balata et la RD51 va faire l’objet d’une concertation préalable au titre des articles L. 121-16 et L. 121-16-1 du code de l’environnement. Cette concertation se déroulera durant le quatrième trimestre 2017.

Elle s’appuiera sur un dossier de concertation qui sera mis à disposition du public par téléchargement sur le site internet de la DEAL et dans les mairies des communes de Matoury et de Macouria, au siège de la DEAL – rue du Port à Cayenne ainsi qu’à la Collectivité Territoriale de Guyane (CTG) à Cayenne et à la Communauté d’Agglomération Centre Littoral (CACL) à Matoury.
Plusieurs dispositifs seront mis en place pour recueillir les avis et commentaires du public :

  • des registres seront mis à disposition du public dans les mairies des communes de Matoury et de Macouria, au siège de la DEAL – rue du Port à Cayenne ainsi qu’à la CTG à Cayenne et à la CACL à Matoury ;
  • une adresse de courriel dédiée 
  • des réunions publiques seront menées localement.

Un bilan sera tiré de la concertation reprenant tous les éléments de la concertation et il sera pris en compte dans la suite des études du projet et sera rendu public.

Mise à disposition du dossier d’information
Le dossier d’information du public incluant les modalités de la concertation est disponible en téléchargement ci-dessous.
Les avis diffusés dans un journal local et national (19 septembre 2017) sont également en téléchargement.


Télécharger :