Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner article  desabonner article
Eau, fleuves, littoral, police de l’eau

L’Observatoire du Transport Fluvial sur le Maroni (OTFM) se met en place !

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 28 juin 2018

Entre 2009 et 2014, la population présente sur le Maroni a augmenté de plus de 24 %. Cette forte croissance démographique engendre une augmentation des flux de personnes et de marchandises sur le Maroni, vecteur privilégié de déplacement des populations.

Suite à ce constat, la direction de l’environnement, de l’aménagement et du logement (DEAL) de Guyane met en place l’Observatoire du Transport Fluvial sur le Maroni (OTFM).

Ce projet, dont le lancement s’est déroulé le 20 décembre 2017, vise à améliorer la connaissance globale du transport sur le fleuve Maroni.

QUELLE DÉMARCHE POUR L’OTFM ?

Il s’articule autour de deux grandes phases et quatre étapes clefs : une première phase technique et constituée de deux étapes, et une seconde phase stratégique, constituée elle aussi de deux étapes.

QUELLES SONT LES AVANCÉES DU PROJET ?

La première étape de la phase 1 consiste à réaliser des entretiens individuels avec les partenaires identifiés. Ces entretiens se sont déroulés entre février et avril 2018 et une réunion de restitution et de validation s’est tenue le 18 mai 2018 à Saint-Laurent-du-Maroni.

Un rapport intitulé « Rapport de synthèse des entretiens individuels de l’Observatoire du Transport Fluvial sur le Maroni » est disponible et accessible par tous. Il constitue la synthèse des entretiens individuels réalisés au cours de cette première étape, présentée aux partenaires de l’OTFM le 18 mai 2018.

Téléchargez le Rapport de synthese des entretiens individuels de l’OTFM juin 2018 (format pdf - 3.5 Mo - 28/06/2018)

Suite à cette réunion du 18 mai dernier, des séances d’ateliers de travail regroupant plusieurs partenaires dont les besoins et attentes communes ont été identifiés lors des entretiens se sont déroulées. Il s’agit de la seconde étape de la phase 1 de l’OTFM. Une première ébauche d’indicateurs constituant le futur observatoire a été établie lors de ces ateliers en mai 2018.

Voici les trois thèmes retenus pour ces trois premières séances d’atelier de travail et de définition d’indicateurs :

  • Atelier N°1 : Quantification et qualification des flux de transport sur le Maroni.
  • Atelier N°2 : Sécurité et réglementation du transport sur le Maroni.
  • Atelier N°3 : Santé et secours sur le Maroni.

QUELLES SONT LES SUITES DU PROJET ?

Des indicateurs ont été définis et retenus lors de ces trois ateliers de travail. L’objectif maintenant est de mettre en place ces indicateurs de suivis, par le biais d’un travail partenarial de partage et de traitement des données nécessaires. En parallèle de la mise en place de ces indicateurs, il s’agit de réaliser la seconde phase de l’OTFM. Celle-ci s’inscrit dans une démarche stratégique : la définition d’un projet ou d’un plan d’action pour l’observatoire. Il s’agit notamment d’évaluer les besoins techniques et économiques nécessaires à la production concrète des indicateurs définis lors de l’étape précédente.

Afin de pérenniser cet observatoire, La dernière étape correspondra à la signature par les différents acteurs d’une ou plusieurs conventions de partenariat (ou d’une charte de partenariat). Cette étape définira la gouvernance de l’OTFM, en définissant ses aspects juridiques, économiques et techniques.

CONTACTER L’OTFM :

Pour toutes questions ou informations, vous pouvez contacter le service FLAG de la DEAL ou Mr Baptiste Cireau, chargé de mission pour l’OTFM :


  • flag.deal-guyane@developpement-durable.gouv.fr
  • baptiste.cireau@developpement-durable.gouv.fr



TEL : 05 94 35 05 92